A propos de la Pravda:

Publié le par Vaudais Libre

L’ancien égérie des anti traité européen sociaux-lâches, qui s’est fait bien pardonner depuis et qui a obtenu par la grâce d’Hélène le hochet éphémère de conseiller général, j’ai nommé Stéphane Gomez traitait le journal municipal de la Pravda lorsque l’ancienne équipe dirigeait la ville. Mais ça, c’était avant !

Désormais, le journal municipal, après avoir lourdé sa rédactrice en chef et trouvé un zélé laudateur en remplacement, va surement changer de statut pour régulariser sa situation de journal du parti socialiste. Dans son numéro du 21 janvier on voit le premier secrétaire du parti socialiste en tournée électorale (c’est écrit comme ça dans le journal) à côté de l’Amère-députée ! On apprend que Camba (sans) Délices est venu à Vaulx en Velin pour préparer les prochaines élections et utilise la gazette (encore ?) municipale comme support…

L’indignation de Gomez ne s’est pas fait encore connaître et il y a fort à parier qu’on ne la connaîtra pas ! Son ego et amour des honneurs et des citations (histoire de faire celui qui sait, mais bon au final vous savez la culture c'est comme la confiture...) s'arrangera de toute entorse à la moralité. Quand c'est les autres c'est un scandale, que c'est lui et ses potes, c'est la liberté.

Il m’a été rapporté que, lorsque les cocos ont fêté les 70 ans de la municipalité rouge à Charlie Chaplin en 1999 avec leur secrétaire général de l’époque il n’y a pas eu le moindre mot de l’événement dans le journal municipal. C’est en lisant le Progrès du lendemain et en première page que les vaudais ont appris que Hue étai venu… Mais ça, c’était avant !

P.S: Il est par ailleurs drôle de constater qu'Hélène qui avait promis de lutter pour l'emploi des vaudais est allée chercher un candidat PS à Châlon (qui s'est d'ailleurs pris une rouste monumentale). Mais bon, tous le monde a bien saisis qu'elle n'est pas la Maire de Vaulx, mais bien la larbin de Valls avec pour Valls mission d'écraser oppositions et mécontents parmi la population. Bref une démocrate à la sauce PS.

Commenter cet article